LES PROMENADES BOTANIQUES

Contactez-moi par e-mail pour plus de renseignements lamauvesauvage@gmail.com

upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/4/...
LE POLYPODE VULGAIRE

LES FOUGERES sont une grande famille – celle que nous avons rencontrée est un petit polypode commun de la « Famille des Polypodiacées » ; posé au pied d’un chêne et entouré de mousse. Ce dernier croît lentement sans fleurs mais sûrement. A l’aide de son rhizome parsemé d’écailles, la colonie ne va pas tarder à s’étendre. Loupe en main, nous parcourons les limbes finement découpées de ses frondes, les sores ronds ouverts, écrasés et fanés en cette fin de janvier.

Son usage tombé en désuétude est contenu dans un des ses noms populaires le réglisse du pauvre, le rhizome une fois séché a le goût sucré du réglisse. Pour la partie purement herboriste, le rhizome du polypode était utilisé pour ses qualités émollientes et expectorantes contre la toux.

Dans l’histoire superstitieuse de la fougère, une poignée de sores cueillies à la Saint Jean vous rendait invisible.

Description de cette image, également commentée ci-après
LE LIERRE GRIMPANT

En janvier, nous nous sommes arrêtés devant le LIERRE, Hedera Helix L.  – Une jolie liane qui fleurit à partir de septembre jusqu’en novembre pour la plus grande joie des dernières abeilles. Les 5 pétales des fleurs sont jaunes et verdâtres montés sur une ombelle. Le lierre grimpe toujours plus haut avec ses crampons mécaniques à l’assaut des chênes, des vieux murs, des grilles, toujours dans la demi pénombre. Elle peut présenter une longévité très grande. Ses belles feuilles vert sombre et persistantes sont alternes attachées à la tige par de longues pétioles. Les moineaux s’y cachent à l’abri des prédateurs et des intempéries. Les merles s’y régalent car les baies toute rondes et noires sont les rares fruits de l’hiver.

Ses usages sont anciens. Depuis les grecs, le lierre en dépit de la toxicité des baies figure parmi les plantes médicinales de choix. Surtout à l’extérieur en compresses. Pour les brûlures, les douleurs de tête, les douleurs de dents.

Mais attention les fruits sont un puissant poison.

Description de cette image, également commentée ci-après
LA CALLUNE

Tout près de la hutte où nous nous sommes arrêtés quelques dizaines de pied de bruyère presque fanée s’étalent. La calluna en grec signifie « balayer, nettoyer ». Ces petits arbrisseaux toujours verts allongent leurs rameaux munis de toute petites feuilles opposées sessiles. Les hommes du passé ont coupés ses rameaux et ses bois pour faire des balais, couvrir les toiture, des fagots de bruyère pour allumer les fours à pain. Sa corolle comme un grelot à 4 dents est fanée, grise blanche. Les capsules se sont envolées.

Son usage en herboristerie est marqué depuis longtemps par son affinité avec l’arbre urinaire. Les infusions des sommités fleuries seront efficaces sur certaines infections des voies urinaires, la gravelle, les cystites.

2 commentaires

  1. Bonjour,
    Je serais intéressée par les sorties botaniques que vous proposez.
    Avez-vous des dates pour les semaines/mois à venir ?
    En vous souhaitant une bonne journée,
    Bien cordialement
    Fabienne Guillaume

    J'aime

    1. Bonsoir Fabienne, S’il n’y a pas de changement en terme de sécurité sanitaire je devrais faire les sorties les dimanches 21 et 28 mars – une le matin 10.00-12.00 et une deuxième 15.00-17 heures dans les alentours de Dampierre (78). Merci par avance pour votre réponse. Abientôt Francoise Leroyer

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s